HISTOIRE DE NOTRE ÉCOLE

Takeda Shingen
Takeda Shingen
Le Takeda Ryu (l'école Takeda) c’est en quelque sorte une académie ancestrale d’arts martiaux japonais, elle avait notamment pour vocation la formation aux arts de la guerre, les généraux et seigneurs (Samurais) du clan, mais aussi les bushi (simples soldats). Dirigée par Harunobu Takeda dit Shingen secondé par ses 24 généraux jusqu’en 1573 : On y enseignait nombre de disciplines guerrières. Les jutsu (techniques) de combat à main nues appelées Goshin-jutsu (self-défense) à partir du milieu du 20ème siècle, les techniques d’escrime dites Ken-jutsu, le Iaïdo (l'art d’emplyer le Katana à partir du fourreau), Le kyuba-jutsu (le tir à l'arc), la stratégie militaire, la calligraphie, la poésie, le Cha-no-yu la cérémonie du Thé. Toutes ces connaissances furent transmises de génération en génération, à l'intérieur du clan Takeda. Au XVI ème siècle, le clan se scinda en deux branches: Le Takeda Ryu et le Daito Ryu.

L'ENSEIGNEMENT

L'enseignement du Takeda Ryu, était réservé à une certaine élite jusqu'à la fin de la dernière guerre mondiale. C’est ce moment que choisit Soke Ichio Oba (43ème et dernier héritier de l’enseignement) pour l’ouvrir à un plus large public au sein même de son dojo. Aujourd'hui, le Takeda-ryu compte plusieurs branches différentes. La branche Maroto-ha est une école traditionnelle qui enseigne sept disciplines différentes telles que l'aïki-jujutsu, le Iaï-do, le Jodo, le Ju-kenpo (forme pieds-poings qui ressemble au Karate-Do), etc… Cet ensemble de disciplines est inscrit au patrimoine de l’école sous le nom d’Aïki-Goshindo Takeda-ryu Maroto-ha. Méthode fondée sur la base des anciens Bujutsu (Ensemble d’arts Martiaux).

L'Aïki-Jujutsu de cette école s'inscrit donc bien dans la tradition du clan Takeda.
Kévin FLEURIT expliquant une technique
Kévin FLEURIT expliquant une technique

L'AIKI JUJUTSU TAKEDA-RYU MAROTO-HA

Maitre Maroteaux fondateur de la branche TAKEDA-RYU MAROTO-KAN
Maitre Maroteaux fondateur de la branche TAKEDA-RYU MAROTO-KAN
Pour qu’un Art Martial puisse être considéré comme traditionnel, il lui faut remplir préalablement trois conditions:
  • Avoir une histoire: notre école est une école d’arts martiaux traditionnels classiques, héritière des savoir-faire guerriers des SAMOURAI du célèbre clan TAKEDA dont les origines remontent à la dynastie des Minamoto, congénères des Capétiens.
  • Être garante d’un patrimoine culturel: notre école est reconnue par de nombreux organismes internationaux et plus particuliairement, par l’IKKF (Canada) de Ron-Yamanaka 9eme dan Hanshi.
  • Disposer d’une méthode de transmission basée sur une relation Maître–Elève: l’enseignement de notre école est perpétué via la branche TAKEDA-RYU MAROTO-KAN par maître Roland MAROTEAUX 9 ème Dan avec le titre de Hanshi.
Le Budo enseigne notamment des valeurs fondamentales de respect, de sincérité et de solidarité: Pratiquer les arts martiaux permet d'apprendre certes à se défendre, mais aussi à appréhender la vie de tous les jours avec tout le recul et la maturité nécessaires. Grâce à un entraînement régulier, le corps et l’esprit finissent par pouvoir s'adapter à toutes les situations et l’on fini par en ressentir les bienfaits au quotidien. S'engager dans l'étude des arts martiaux traditionnels, c'est s'engager sur une voie plutôt longue et difficile.